Nous soutenir

Nous soutenir2020-09-04T17:52:18+02:00

Comment distinguer un légume de MDB d’un légume de grande culture ?

Vous pouvez identifier nos légumes de la façon suivante :

  1. Non présent généralement dans la grande distribution.
  2. Pas dans un emballage scellé : nous écoulons en vrac.
  3. Visuellement plus terreux, moins calibrés et moins taillés (le MDB peut laisser plus de feuilles, car la vente est très rapide), comme si vous sortiez le légume de votre propre potager. Le MDB n’est pas contraint par du triage lié à un cahier des charges de qualité visuelle.
  4. En les goûtant ! Nous nous engageons à vous fournir des légumes frais et savoureux.

Il existe différents moyens de soutenir les maraîchers diversifiés bio. 

Achetez vos légumes chez nous
Choisissez nos systèmes de fidélisation
Encouragez des prix rémunérateurs

Achetez directement à votre maraîcher

  • Le producteur préfère vendre directement au consommateur final.

  • Divers magasins bio font un réel effort pour vous proposer des légumes des maraîchers locaux.

Certains producteurs apprécient l’écoulement via un intermédiaire, telle une épicerie, un restaurant, etc. La commercialisation en est facilitée. Cependant, pour écouler à prix plein, le producteur préfère vendre directement au consommateur final. 

Bien sûr, beaucoup de magasins vous proposent des légumes bio à la vente. Leurs horaires d’ouverture sont vastes et vous pouvez en profiter pour faire le reste de vos courses. Divers magasins bio font un réel effort (cela complique leurs commandes …) pour vous proposer des légumes des maraîchers locaux. Merci à eux. Le plus souvent, cependant, les légumes vendus en magasin bio proviendront de producteurs de grande culture via un grossiste. Le MDB est par ailleurs souvent incapable de proposer à long terme les prix d’achat bas (prix grossiste) que demandent les magasins.

Choisissez les formules d’abonnement et systèmes de fidélisation de votre maraîcher

 

  • Ces formules permettent aux maraîchers d’accéder à un revenu horaire plus décent. 

  • Vous encouragez ainsi notre modèle de production. 

Diverses solutions existent :

  • Abonnement à un panier de légumes
  • Achetez en groupe et solidairement : www.asblrcr.be et www.gasap.be
  • Intégrer une AMAP/CSA, où le producteur devient prestataire au service de sa communauté de mangeurs
  • Achat en auto-cueillette, pour décharger le producteur de la récolte

Toutes ces solutions encouragent la production sur petite surface et les valeurs que nous défendons. Elles permettent aussi les rencontres et le dialogue avec votre maraîcher. Donner un coup de pouce occasionnel dans les cultures, ou participer simplement à une journée porte ouverte vous permettra de découvrir la terre et certainement l’une des mille astuces que votre maraîcher met en oeuvre chaque jour.

Et pour les petites recrues qui accompagnent leurs parents, ce sera l’occasion de sentir la terre, de découvrir la nature sous sa plus belle forme.

En résumé, plus de solidarité et de participation des parties prenantes pour une plus grande équité à tous points de vue.

Encouragez des prix rémunérateurs pour votre maraîcher

  • Votre maraîcher chef d’entreprise est probablement payé moins que la limite basse absolue d’un salarié

  • Grâce à votre effort pour payer un prix cohérent, votre maraîcher pourra continuer son activité de production de légumes sains et frais. 

Un métier qui a une grande raison d’être et pourtant les maraîchers ont bien du mal à générer un revenu correct de leur métier. Tous s’accordent à dire l’importance du rôle du maraîcher sur notre sol wallon. Pourtant le salaire net ne suit pas facilement. Mais que gagne un maraîcher diversifié bio ? Allons-y pour une comparaison avec le salaire minimum belge (cliquez sur « + » pour en savoir plus).

Rémunération d’un maraîcher diversifié bio2020-08-31T18:59:58+02:00

La Belgique a en effet défini pour le personnel salarié un revenu minimum, limite inférieure absolue pour la rémunération : c’est le revenu minimum interprofessionnel (RMMG). Le RMMG est en 2020 de 1688€/mois brut (en régime 38h/semaine), soit environ 9.7€/h avant impôt personne physique. 

Un défi est de pouvoir comparer des choses comparables entre salariés et indépendants. Le “revenu brut” n’est pas comparable, puisque des cotisations sociales de proportion différente s’appliquent. Le “brut imposable” est par contre comparable. En effet, le revenu brut imposable est imposé (IPP) de la même façon entre salariés et indépendants.

Revenu minimum d’un salarié

Horaire Mensuel Annuel (soit 12 mois ou 1820h)

Revenu Indépendant d’un MDB

RMMG (= revenu BRUT) 11,1€/h 1688€/mois 20256€/an

Cotisations sociales personnelles 13.07%

= Revenu BRUT IMPOSABLE

9,7€/h 1467€/mois 17609€/an Entre 7 et 10,5€/h

Impôt personne physique (+/- 16% d’IPP, sur un brut imposable de 17609€ (et si pas de réductions d’impôt))

= Revenu horaire “NET APRÈS IMPÔT”

8,1€/h 1230,75€/mois 14769€/an Entre 5,9 et 8,8€/h
L’heure effective de travail d’un salarié est ainsi payée minimum 9.7€/h brut avant impôt.

Votre maraîcher chef d’entreprise est probablement ainsi payé moins que la limite basse absolue d’un salarié. Avec ce salaire, il devrait de plus pouvoir investir dans son entreprise, et être capable de faire face aux imprévus personnels et professionnels. Ce n’est pas possible.  

Les prix proposés par votre maraîcher vous semblent élevés malgré ces explications ? Nous voulons vous accompagner pour comprendre qu’il n’y a que trois alternatives : 

  • soit votre MDB cesse son activité agricole, 
  • soit il adapte son modèle de production et s’oriente, s’il en a la capacité financière, vers une ferme de plus grande taille pour justifier de l’équipement supplémentaire
  • soit TOUS ENSEMBLE nous jugeons fondé le modèle de production MDB et nous le valorisons mieux.

Dans un souci de transparence forte, le GMDB travaillera à proposer à terme une mercuriale de prix de référence pour ce modèle de production, basé sur des coûts de revient mesurés et sur une rémunération horaire publique, à définir. 

Go to Top